Interrogatoire sans fin à l'aéroport de Tel-Aviv

Interrogatoire sans fin à l'aéroport de Tel-Aviv, Israel
source: www.europe-israel.org

Interrogatoire sans fin à l'aéroport de Tel-Aviv


On dit que l'aéroport de Tel-Aviv en Israël est le plus sûr du monde. On parle aussi d'une quantité assez incroyable de contrôles et d'interrogatoires surtout lorsque l'on quitte le pays; c'est d'ailleurs pour cette raison que les guides recommandent aux voyageurs d'arriver au moins 3h à l'avance à l'aéroport, car en cas de contrôle approfondi, cela évite de louper son avion. Alors oui en effet, tout le monde n'est pas nécessairement concerné par ce traitement, la grande majorité passant finalement ces contrôles sans trop d'encombre. Mais malheureusement cela n'a pas été mon cas... Retour sur 2h45 de fouille et d'interrogatoire assez éprouvant.

L'aéroport de Ben Gourion à Tel-Aviv a en fait 11 points de contrôle, tous n'étant pas "visibles" par les voyageurs, le premier ayant lieu à environ 3km de l'aéroport, sur la bretelle de sortie d'autoroute. Ici il s'agit d'un barrage routier avec des gardes armés posant quelques questions plutôt anodines : où allez-vous? Destination de votre avion? qu'avez-vous fait lors de votre séjour en Israël? Plutôt rapide, après quelques minutes, nous passons le barrage et reprenons la route en direction de l'aéroport.

A l'intérieur de l'aéroport, nous nous dirigeons maintenant vers les contrôles de sécurité des compagnies aériennes. La personne à l'entrée nous demande d'abord de nous rendre à un guichet afin d'obtenir une pastille de couleur qui sera collée sur notre passeport.
Au guichet, c'est parti pour un autre petit interrogatoire avec des premières questions plutôt classiques "Qui a fait votre valise? Avez-vous laissé quelqu'un toucher à votre sac? Avez-vous toujours gardé votre sac avec vous jusqu'à maintenant? Qu'avez-vous fait en Israël?... puis contrôle du passeport et la les choses se corsent...
Les questions deviennent de plus en plus personnelles et oppressantes: "Avez-vous des frères et soeurs? Votre papa vit-il en France? Appartient-il à une communauté religieuse? Que fait-il dans la vie? Vous voyagez avec votre ami, quelles sont vos relations? Depuis combien de temps êtes-vous ensemble? Les questions s'enchainent à un rythme effréné, pour ne pas laisser le temps de réfléchir; les réponses doivent se faire au tac o tac, une vraie partie de ping pong. Le "profileur" est maintenant à moins d'un mètre de moi, il me fixe, regarde le mouvement de mes yeux pour vérifier que je dis la vérité. Puis encore une nouvelle vague de questions. Au bout d'une trentaine de minutes (qui m'a paru une éternité), nous obtenons notre pastille de couleur et nous nous rendons au check de sécurité pour les bagages.

Interrogatoire musclé à l'aéroport de Tel-Aviv
Un passager à l'aéroport Ben Gurion. (Illustration). REUTERS/Nir Elias

Au moment de passer la porte, une femme s'avance vers nous et nous dirige vers un point de contrôle bien précis. Encore 30 bonnes minutes passent et la file n'avance pas. Nous nous rendons vite compte que nous avons été dirigés vers un point de contrôle "approfondi" car considérés comme voyageurs "à risque" avec confiscation des passeports le temps de tout checker. Super!
Alors évidemment comme tous les bagages sont fouillés et passés au peigne fin, ça prend une éternité et ça n'avance pas.
A notre tour maintenant, nous vidons littéralement nos sacs et mettons nos affaires dans des petits bacs, tout sera scruté, analysé, avec test de poudre sur l'intégralité de nos affaires, 3 passages sur les tapis roulant, objet par objet, ça n'en finit pas! 1h plus tard, nos affaires sont considérées comme ok.
A nous d'être fouillé à présent. Nous sommes palpés, puis scanner corporel. Entre chaque contrôle, il faut attendre, attendre par exemple le résultat de l'analyse du scanner (réponse par téléphone, l'analyse se fait à distance). Puis on me demande à présent d'entrer dans une petite cabine (type cabine d'essayage), puis détecteur passé au niveau de la poitrine, on vérifie aussi mes cheveux. Puis à nouveau attente des résultats. Et enfin, vient la délivrance!
Après 2h45 de contrôle et d'interrogatoire, nous sommes finalement autorisés à passer et nos passeports nous sont rendus. Il était temps car l'embarquement se fait très exactement 5 minutes plus tard...

Au final, à partir du moment où on n'a rien à se reprocher, il n'y a pas de raison que les contrôles tournent mal, mais c'est tout de même un moment assez désagréable à vivre et très oppressant.
Cependant, cela n'enlève en rien le très bon souvenir que je garde de cette semaine passée en Israël :) Un pays magnifique et incroyable qui mérite le détour.

Interrogatoire musclé à l'aéroport de Tel-Aviv


Retrouvez ici tous les articles sur Israël: 

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire